Yassa pour 10…

admin
0 0
Read Time:3 Minute, 48 Second

Quand il y en a pour 10, y’en a pour 11… Mon amour pour le Yassa, plat typique de la côte ouest africaine (centrée sur le Sénégal), remonte à 1994. Un de mes amis, un togolais de naissance m’emmène au Nioumré, un resto situé rue des Poissonniers non loin de Barbès. Là, dans cette gargote improbable de la Goutte d’Or, on vous sert encore aujourd’hui un Yassa pur jus pour quelques euros. Depuis, et au vu de la simplicité de cette recette goûteuse, et bien j’en fais régulièrement. Beaucoup plus digeste et léger que le Mafé, le Yassa est à base de poulet rissolé doucement pendant 1H minimum et d’oignons mijotés dans du citron et de la moutarde, le tout finissant sa cuisson ensemble dans une grosse marmite ou un plat au four. J’en ai fait souvent, je maitrise le processus mais quand j’ai vu les invités atteindre 10 personnes – 11 avec moi – lors de cette soirée chez Mad’, disons que c’était un challenge. Pour 1, pour 2 même pour 4 c’est facile. Pour 11 il faut changer de braquet si je puis dire…Plus de poêles, plus de plats, 1 kg de riz Basmati direct (oui je sais, normalement c’est de la brisure qu’on prend) et plus d’un kg d’oignons, le tout pour accompagner 3,5kg de cuisses et pilons ! La préparation en elle même prend déjà du temps, vu les quantités. Avec l’aide de Ludo on a détaillé les oignons sans pleurer pour autant – sans doute que la joie de s’en mettre plein derrière la cravate à eu le dessus. Un peu de pressage de citrons mélangée à de la moutarde, du sel, du poivre et voilà en gros les préparations à prévoir, tellement la recette est simple. IMG_5806 La cuisson elle, a demandé de jouer aux chaises musicales du fait que Mad’  »n’aime pas le gaz » et donc utilise des plaques halogènes que je n’arrive pas à gérer correctement. Je ne cuisine qu’à la flamme de mon coté. Autre obstacle induit par ce paramètre : les gamelles doivent coller à la plaque vitro-céramique, autrement ça chauffe pas bien – pb inexistant quand on utilise une flamme vive. Du coup, la place est calculée au mm et les poêles et plats posés bien à plat se touchent, se repoussent, en fonction de la partie que l’on veut cuire. Pas évident. En tous les cas le challenge ici consiste à faire cuire tout doucement le poulet jusqu’à ce qu’il lâche son gras et qui soit cuit à coeur sans être brûlé à l’extérieur. Ca prend du temps. Idem pour les oignons qu’on saisit et une fois bronzés et transparents, on les fait mijoter avec le jus de citron et la moutarde. Le final consiste à finir 15mn de baignade de la volaille dans les oignons et le jus pour que ça s’imprègne bien. Nous on a choisi ici de tout mettre dans un grand plat et au four. L’intrépide Mad’ ayant mis à cuire au lieu de réchauffer, on a failli manger du cramé et non du Yassa. Sauvetage juste à temps et un grand ouf. IMG_5804 Autre détail : le temps de cuisson pour 10 personnes, et bien c’est long. Au total on aura mis 2H30 pour tout faire, tout préparer y compris le riz. Je dois avouer que faire cuire 1kg de riz one shot, ça demande un peu d’attention, sinon le tout devient vite de la pâte pour refaire les joints du carrelage de la cuisine. Je souligne ici la grande importante de bien laver le riz avant, sinon l’amidon fait se coller les grains d’autant plus. Enfin, le résultat semblait appétissant et aux dires de l’assistance ce fut fort comestible, allant de clientes de 18 mois jusqu’à un âge que je n’aurai pas l’insolence de citer ici (tout ce que je sais, c’est qu’elle en a repris 3 fois). Le résultat final – à moins que 10 personnes n’aient mangé de force (il est vrai que les temps sont durs) – s’exprime au travers de ce dernier cliché. IMG_5808 Quant à moi, ben j’étais un peu rincé mais pas trop mécontent du résultat – surtout sur la partie salage, car j’ai toujours la crainte de mettre trop de sel, déjà que c’est pas sain. Après moultes assauts et l’obligation même de refaire cuire du riz vu la bande d’affamés présents à cette soirée (ou de gourmands dirons-nous), il restait de quoi nourrir un enfant. IMG_5815 Bref une soirée Yassa très sympa, exactement dans l’esprit de ce plat convivial par définition. A refaire (en commençant 1h plus tôt par contre, c’est plus raisonnable :))

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Swayambunath

Swayambunath also known as the monkey temple is located a bit on the edge of Kathmandu and forms together with Bodnath the largest stupa to see in Nepal. The location alone is very special, with the stupa sitting on the top of a steep hill and a huge & steep […]